Je m'éloigne de moi

Parfois il m'arrive de baisser les bras, 

Une ombre de givre me laisse pantois

Amère amertume, un sourire aux lèvres

Tu dois faire fortune à brûler ma sève;

Je m'éloigne de moi  (bis)

Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi, 

Je croyais que le temps se retient comme ça, 

Mais c'est un fil de soie, passé sur les coeurs

Passé entre les doigts, indicible erreur;

Je m'éloigne de moi  (bis)

Tout ce que je croyais devient relatif

Devient à peu près, devient subjectif

Je suis sur une rive, tout autant de l'autre

Et mon coeur dérive pauvre matelot; 

Je m'éloigne de moi  (bis)

Atome sidéral, peu à peu se détache

Le temps est si brutal, il quitte son port d'attache

Parfois il m'arrive de baisser les bras

Une ombre de givre me laisse pantois.

Je m'éloigne de moi  (bis)

Tous droits réservés

-
00:00 / 00:00