La robe blanche

Elle a acheté une robe blanche

Et de jolis petits souliers

Pour fêter ce beau dimanche

Au milieu du mois de Mai, 

Et un parfum senteur lilas

Elle le trouve si discret

C'est léger elle aime ça,

Surtout au creux de ses poignets,

Son patron un type gentil

Un soir d'Avril l'a invité

Mais il n'était pas si subtil

Le lendemain il l'a viré,

Dans le journal des petites annonces

Qui ne sont pas si nombreuses

C'est l'endroit où elle renonce

A une vie  bêt'ment heureuse, 

Elle a perdu son logement

Après six mois d'impayés

Ils l'ont viré sans ménagement

C'est pas ce qu'elle avait rêvé.

Elle s'est changé dans un endroit

Qu'elle ne connaissait même pas

Un luxe immense tout à ses pas

Tant de richesses pour quelques rois.

L'essence s'est répandue

Sur le tissu d'la robe blanche

......

C'était pourtant un beau dimanche.

 

 

Tous droits réservés

-
00:00 / 00:00